Little Boy et Fat Man : ont-elle vraiment mit fin à la guerre?

bomb3
Little Boy et Fat Man

Le 6 août 1945, l’Enola Gay, un B-29 américain, largue Little Boy sur Hiroshima. C’est la première bombe A utilisée comme arme de guerre.

egetb
écusson américain

Trois jours plus tard, c’est au tour du bombardier Bockscar de larguer Fat Man sur Nagasaki.

Bilan : 210 000 morts…

Aujourd’hui, les livres d’histoire disent que ces deux bombes ont permis la victoire des Etats-Unis face au Japon…Ah bon ???

Voici donc l’histoire des premières bombes atomiques et la justification de ces crimes de guerre.

L’histoire de la bombe A

En 1939, d’après les renseignements américains, les scientifiques allemands ont débuté des recherches pour mettre au point une arme atomique, en découvrant comment casser le noyau de l’atome d’uranium. Cela crée une fission qui peut provoquer une réaction en chaîne dégageant 1 million de fois plus d’énergie qu’une quantité équivalente d’explosif.

En réponse Eisenhower subventionne et aide les physiciens (avant cela le budget alloué a la recherche n’est que de 2 000 dollars). Mais les efforts sont mal coordonnés, et les physiciens manquent encore de moyens. En deux ans, peu d’avancées sont faites.

En 1941 les services de renseignement anglais font état que, d’ici 1945, les Allemands auront mis au point leurs premières bombes atomiques. Cette nouvelle pousse Eisenhower à lancer un effort massif, avec un budget presque illimité, pour devancer les Allemands. Les recherches sont réorganisées. C’est la naissance du Projet Manhattan.

Quatres usines sont spécialement construites pour produire l’uranium et le plutonium nécessaires aux futures bombes A. Les employés ne savent pas eux-mêmes ce qu’ils produisent dans ces usines. Tout est fait pour garder le Projet Manhattan secret, mais malgré, cela Klaus Fuchs, un physicien participant à la conception de la bombe, informe Staline de l’avancée du projet.

Le B-29 « Superforteress » est spécialement conçu pour transporter la bombe A. Un équipage est formé et entraîné dans le plus grand secret.

trinity-alamogordo

Le 16 juillet, l’équipe du Projet Manhattan teste Gadget, la première bombe atomique. L’essai est un succès. Gadget provoque une explosion de 21 kilotonnes. Pour garder le secret, les militaires disent aux journalistes que l’explosion, qui a été entendue à plus de 300 kilomètres à la ronde, est due à l’explosion d’un dépôt de munitions.

Au final, 2 milliards de dollars ont été dépensés pour concevoir Little Boy et Fat Man.

Le 6 août, Little Boy est donc largué sur Hiroshima. Trois jour plus tard ce sera au tour de Fat Man sur Nagasaki.

Pourquoi deux bombes au lieu d’une ?

Les physiciens américains avaient réussi à développer deux bombes A, la première au plutonium (Little Boy) et la deuxième à l’uranium (Fat Man).

I- Cause perdue

Avant même qu’Hiroshima et Nagasaki soient rayées de la carte, le Japon n’avait aucune chance de gagner la guerre :

Le Japon est un archipel sans ressources et surpeuplé, ce qui explique pourquoi depuis la fin du 19ème siècle, il mène une politique expansionniste. Pendant la seconde guerre mondiale, ses bateaux et ses avions sont construits sur l’archipel japonais, mais les ressources pour les construire (pétrole, chrome, acier…) proviennent de ses colonies (Mandchourie, Chine, Corée) et d’importations.

Donc, pour assurer la production d’armes, de navires, de tanks, et d’avions, sur l’archipel, les Japonnais doivent avoir le contrôle du Pacifique.

mikuma
La destruction du Mikuma à Midway

Mais le 7 juin 1942, les Japonais sont battus à Midway. Ils subissent des pertes irremplaçables ce qui permet à l’US Navy de prendre le dessus dans la Guerre du Pacifique.

Progressivement, l’US Navy accentue sa domination dans le Pacifique, en coulant le reste de la flotte nippone et en prenant possession des bases japonais (comme Guam ou Iwo Jima).

Cela rend difficile le ravitaillement de l’archipel japonais et donc la production des usines militaires. Sans pétrole les japonais ne peuvent faire décoller leurs avions ou faire naviguer leurs bateaux; et sont sans ressources pour réparer ceux déjà endommagés, contrairement à leurs adversaires.

bt7 mandchourie
BT-7 (URSS)

De plus, le 9 août à 4 heures du matin, l’Armée Rouge lance sa grande offensive en Mandchourie. Les chars soviétiques percent les lignes japonaises, qui souffrent du manque de matériels anti-char et de la désertion des soldats coréens. Les soviétiques prennent des bases navales, ce qui leur permet de contrôler la Mer du Japon, l’archipel japonais est maintenant totalement isolé. Cette offensive soviétique est sûrement le coup de grâce de ce conflit. Les américains doivent donc se dépêcher de tester leur bombe avant l’imminente capitulation japonaise.

On peut donc conclure que L’Empire du Japon aurait été forcé de capituler très vite à cause du manque de ravitaillement en nourriture et en armes, et que les deux bombes A n’ont pas apporté la victoire à elles seules, bien que l’on puisse concéder qu’elles ont accéléré la capitulation japonaise…de quelques mois tout au plus.

II-Les justifications américaines

6f342612b226139e204c01d1e2e7a
W. Churchill, H. Truman, J. Staline (de droite à gauche)

Lors de la conférence de Potsdam, quatre jours avant Hiroshima, la délégation américaine avait sommée les japonais de se rendre, sous peine d’une destruction totale. Cette sommation servira de justification aux américains, pour justifier le largage des deux bombes A.

Les Japonais avaient déjà essayé de négocier une paix avec les Etats-Unis plus tôt, mais les américains exigeaient la destitution de l’Empereur du Japon pour installer une république à la place. Ceci était impensable pour les Japonais qui refusèrent catégoriquement, ce qui mit fin aux négociations.

Peu après les bombardements, les généraux américains rendent public le plan d’invasion du Japon (nommé opération Downfall).

Operation-Downfall-ground-forces-map

Les pertes estimées de cette opération étaient d’un million de morts du côté américain, et bien plus du coté japonais.

Les généraux américains affirment que les seules solutions pour mettre fin à la guerre étaient: Larguer deux bombes A pour forcer les Japonais à capituler ou, envahir le Japon et provoquer la mort d’un million de soldats américains. Par conséquent ils n’avaient pas le choix.

Le saviez vous ?

Le 6 août, pas loin d’Hiroshima les radars japonais détectent trois avions, ce sont l’Enola Gay et sa bombe et deux autres avions qui sont là, non pour l’escorter mais pour filmer, photographier et prendre des mesures de l’impact de la bombe. Les soldats japonais auraient pu lancer l’alerte et envoyer des chasseurs abattre les avions américains ( de plus les appareils étaient désarmés car les mitrailleuses étaient trop lourdes pour que l’avion puisse décoller). Mais pourquoi ne l’ont-ils pas fait? Hé bien ils prenaient leur petit déjeuner.

Vous vous rappelez de Klaus Fuchs ? Oui, le physicien qui espionnait le projet Manhattan pour les soviétiques. Et bien grâce à ses informations, dès 1949 les soviétiques font exploser leur propre bombe A, baptisée « premier éclair » étrangement ressemblante à Fat Man.

rds1
RDS-1 « premier éclair
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s