Le char Tsar

téléchargement (3)

Alors que la première guerre mondiale fait rage en Europe, l’ingénieur russe Lebedenko invente l’un des premiers blindés de l’histoire : le char Tsar, aussi appelé char Lebedenko.

Présentation :

Comme vous pouvez le voir sur l’une des rares photos de ce char, le design est unique : les roues avants font 9 mètres de haut, la tourelle culmine à 8 mètres, les roues arrières font tout de même 1,5 mètre, et la structure s’étale sur 17,8 mètres. Ce mastodonte est équipé de trois canons : 1 devant, les 2 autres sur ses flancs (mettre des canons sur les flancs du véhicule était très courant à l’époque, même si il est censé faire face à son adversaire). Deux moteurs de 240 chevaux chacun (de la marque allemande Baymach) ont dû être installés pour pouvoir propulser les 40 tonnes du Tsar à la vitesse de 17 km/h. Dix hommes sont nécessaires pour manipuler ce blindé.

tsar 2tsar

Ce véhicule a été conçu pour enfoncer les lignes allemandes et mener les russes à la victoire.

Histoire du développement :

L’idée est là, mais seuls des tests grandeur nature pourront finaliser le projet.

Il faut donc maintenant convaincre le Tsar Nicolas I de débloquer des fonds pour construire un premier prototype. Pour ce faire, une maquette est conçue ; elle est dotée d’un moteur à ressort. Lors de l’entretien avec le Tsar, la maquette franchit avec succès des obstacles comme des livres épais. Nicolas I est conquis et lance la construction d’un premier prototype, bien que d’autres personnes soient sceptiques quant au projet, car ce char serait une cible facile pour l’artillerie allemande.

Le premier et unique prototype fut achevé fin juillet 1915. La même année, il fut testé à 60 kilomètres de Moscou devant de nombreux hauts placés russes pour décider de sa production en masse ou non. Mais lors du test, le véhicule s’embourba ; pour les ingénieurs, c’est un fiasco. Les plans seront revus, certains défauts corrigés, mais les tests qui suivront (1917 puis 1918) seront eux aussi des échecs.

Le projet ne pourra pas aller plus loin à cause de la guerre civile russe entre blancs et rouges. Cela va mettre un terme au projet ; l’ingénieur Lebedenko est sûrement mort pendant cette période de troubles et le prototype sera laissé à l’abandon sur son terrain d’essais. Il sera finalement démantelé et détruit en 1923. Il aurait pu faire une belle pièce de musée.

Pour aller plus loin :

D’après les historiens, l’apparition de ce char sur le champ de bataille, s’il avait été opérationnel et déployé en assez grand nombre, aurait pu changer le cours de la guerre, comme l’a fait le Mark I britannique lors de la bataille de la Somme. Jugés bien meilleurs que le char Tsar par les militaires russes, des Mark I seront achetés pour se battre sur le front de l’Est.

Mais la pauvre industrie russe n’aurait jamais pu produire assez de chars Tsar, puisqu’elle n’était déjà pas assez puissante pour fournir à chaque soldat un fusil (au début de la guerre, un seul fusil était distribué pour 10 soldats).

mark1
le char Mark I

usine russe

 

Le char de Lebedenko ne servit pas non plus de base pour le développement d’autres chars russes, puisque le char français Renault (premier char possédant une tourelle tournant à 360 degrés) sera acheté par l’armée russe et servira de base aux ingénieurs russes pour développer leurs propres chars.

renault
le char Renault
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s