L’évasion de Michel Baranov

En 1955, beaucoup de journaux du bloc de l’Ouest parlent d’un miraculé tout droit venu de l’URSS : Michel Baranov. Si l’on parle de Baranov dans les journaux « anti-soviétiques » c’est parce qu’il a réussi l’impossible pour rejoindre ce paradis qu’est l’Occident : s’évader d’un camp de prisonnier dans lequel il était retenus en Sibérie, puis…

Simo Häyhä, la mort blanche

Bon cette fois parlons d’un tireur d’élite, mais pas n’importe lequel. Il est finlandais et se prénomme Simo Häyhä. Ce soldat s’est illustré lors de la Guerre d’Hiver, une guerre entre L’Union Soviétique et le Finlande, de 1939 à 1940. I- Le héros d’une nation Maintenant que vous avez essayé une vingtaine de fois de…

AMX ELC bis, la french touch

Aujourd’hui, parlons d’un char (oui encore) mais pas n’importe lequel, puisqu’il est impressionnant non par son blindage, mais par sa taille et ses caractéristiques. En effet, il ne mesure qu’un mètre cinquante-huit de haut. Son nom ? AMX Engin Léger de Combat bis. La largeur (x 2,24 mètres) et la longueur        (x…

Jeux de mains, jeux de vilains

Paris, 1940 Alors que les soldats allemands pénètrent victorieux dans la capitale, de nombreuses mères de familles cachent leurs enfants dans les placards pour éviter que les soldats de la Wehrmacht ne leur coupent les mains. Bien évidemment cela n’arrivera pas, mais cette réaction inédite a une histoire. En effet l’origine  de cette croyance populaire…

Dessumiis Luge – Eluveitie

Initialement publié sur Rock 'n' paroles :
? Aujourd’hui, c’est une chanson gauloise qu’on va aborder. Non, rien de grivois, il s’agit littéralement d’une chanson en langue gauloise. Langue celtique éteinte depuis des siècles, le gaulois est seulement ranimé aujourd’hui par les efforts quasi nécromantiques d’une poignée de linguistes, et par l’envie de se démarquer de…

Little Boy et Fat Man : ont-elle vraiment mit fin à la guerre?

Le 6 août 1945, l’Enola Gay, un B-29 américain, largue Little Boy sur Hiroshima. C’est la première bombe A utilisée comme arme de guerre. Trois jours plus tard, c’est au tour du bombardier Bockscar de larguer Fat Man sur Nagasaki. Bilan : 210 000 morts… Aujourd’hui, les livres d’histoire disent que ces deux bombes ont…